Dialogue national « Suivi de la 4ème réunion ministérielle de l'UpM sur les droits des femmes »

05 mai 2018
morocco, womens rights, Maroc, les droits des femmes

Le dialogue national « Suivi de la 4ème réunion ministérielle de l’UpM sur les droits des femmes », organisé par l’Union de l’action des femmes  (UAF) en partenariat avec l’Initiative Féministe Euromed et avec le soutien de l’Union Européenne, a eu lieu le 5 mai 2018 à l’Hotel Golden Farah, à Rabat. Mme Bouchra Marouani, représentante du ministère de la Famille, de la Solidarité, de l'Égalité et du Développement social, Mme Aicha Nassiri, membre du Conseil supérieur de la magistrature et Mme Nozha Skalli, ancienne ministre du Développement, ainsi que des représentants de les ONG nationales et internationales, les organisations de défense des droits des femmes, les partis politiques, les avocats, les juges, les spécialistes des questions de genre et les médias ont participé au dialogue.

Pendant le dialogue, les participants ont discuté de la Déclaration ministérielle de la 4ème réunion ministérielle de l'UpM sur les droits des femmes (27/11/2017, Le Caire) et de la Déclaration de la société civile (23-24 / 11/2017, Le Caire) avec des recommandations politiques à mettre en œuvre avant la 5ème réunion ministérielle de l'UpM. Ils ont discuté des façons et des moyens de donner suite aux engagements pris par le gouvernement pour mettre en œuvre la politique d'égalité des sexes. Le dialogue a initié un débat sur les mécanismes de mise en œuvre de l'égalité des genres à travers le processus ministériel.

De droite à gauche: Mme Zahra Ouradi, membre et fondatrice de l’Union de l’action des femmes, Mme. Fatima Maghnaoui, UFA, Mme Aicha Lukhmas, présidente de l’Union de l’action des femmes, Mme Bouchra Marouani, représentante du ministère de la Famille, de la Solidarité, de l'Égalité et du Développement social

Mme Aicha Lukhmas, présidente de l’Union de l’action des femmes, a introduit l'objectif de ce dialogue national : d'organiser et d'institutionnaliser le dialogue entre la société civile et les secteurs gouvernementaux concernés ainsi que la Législature et la Justice afin de mettre en œuvre les résultats de la 4ème réunion ministérielle de l'UFM sur les droits des femmes.

Mme Zahra Ouradi, membre et fondatrice de l’Union de l’action des femmes, a déclaré que ce dialogue national s'est tenu dans le cadre du projet « Plateforme régionale sur le Genre ». La plateforme est financée par l'Union européenne pour le suivi de la 4ème réunion ministérielle de l'UFM sur les droits des femmes, dans laquelle le Ministère de la Famille, de la Solidarité, de l'Égalité et du Développement a confirmé son engagement à mettre en œuvre une politique d'égalité entre les sexes à travers le processus ministériel.

Durant le dialogue, Mme Aicha Nasiri, membre du Conseil supérieur de la magistrature et fondatrice de l’Association des femmes juges a présenté la publication du Procureur général, Mohamed Abdel Nabawi, qui incluait un certain nombre de déterminants stricts du mariage précoce et forcé au Maroc. La publication a souligné l'importance de garantir le droit des filles à l'éducation et à la protection sociale. Elle a souligné la nécessité d'éliminer la discrimination dans le système judiciaire en particulier et dans tous les autres domaines en général. Elle a demandé aux juges de protéger les filles et d'organiser des séances de sensibilisation sur les dangers du mariage précoce.

Le dialogue a été l'occasion d'évaluer les politiques nationales de lutte contre toutes les formes de violence et de discrimination à l'égard des femmes et d'améliorer leur participation dans tous les domaines. Le dialogue a souligné l'importance d'éliminer les stéréotypes sexistes qui empêchent la mise en œuvre optimale des droits humains des femmes.

De droite à gauche: M. Arabi Habachi, ancien député, Ms. Fatima Maghnaoui, UAF, Mme. Fatima Maghnaoui, UAF, Mme Aicha Nassiri, membre du Conseil supérieur de la magistrature, Mme Aicha Lukhmas, présidente de l’Union de l’action des femmes, Mme Bouchra Marouani, représentante du ministère de la Famille, de la Solidarité, de l'Égalité et du Développement social

De droite à gauche: Mme. Etto Ouattar, Avocat, Mme. Latifa Jbabdi, Femmes et défenseur des droits de l'homme, Mme. Halima Morsli, Association Marocaine des Droits de l'Homme

FDe droite à gauche: Mme. Saadia Bahi, UAF, Mme. Nouzha Skalli, Ancien ministre du Développement, Ms.Aicha Alehiane, Avocat, Mme. Soukaina Kochali, Centre national Mohammed VI des handicapés, Mme. Sahnoun Malika, Parti de l'unité et de la démocratie

Cliquez ici pour voir l'album photo

Source vidéo: Maghreb Arabe Presse (MAP)

Dans les médias:

Article by Sawt Aladala (Arabic) 

Article by Goud website (Arabic)